Définition

Glycogène  

         Le GLYCOGENE est notre "super carburant".  C'est le carburant des efforts intenses, il est stocké dans les muscles et dans le foie. 
                                        
GLYCOGENE + OXYGENE = ENERGIE
Le glycogène est toujours lié à l'eau:  1 g de glycogène est rattaché à 2,7 g d'eau. L'organisme est capable de stocker jusqu'à 600 g de glycogène. Ce n'est donc pas un réservoir sans fin et ses limites sont assez rapidement atteintes, obligeant le sportif à réduire son rythme de travail.
Le glycogène est constitué à partir de glucides:
        Sucre, fruits, pain, riz, céréales, pommes de terre etc..
Il faut 48 heures pour renouveler son stock, mais cette reconstitution est ralentie en cas d'absorption de lipides.

          

Définition et structure du glycogène

Le glycogène est un polymère d'unités de glucose: il s'agit d'une macro-molécule. D'un point de vue structurel, le glycogène se présente ainsi: une chaine de glucose sur laquelle sont «branchées» d'autres chaines de glucose, plus ou moins longues.

Cette molécule complexe constitue la forme de réserves des glucides. Le glycogène est stocké au niveau du foie et des muscles.

Des réserves de glycogène peu importantes.

Les réserves de glycogène permettent de libérer du glucose dans le sang depuis le foie par glycogénolyse. Cette glycogénolyse a lieu également au niveau musculaire et le glucose libéré sert directement au fonctionnement des muscles.

Le glycogène est très utile pour la pratique sportive puisqu'il permet l'apport de carburant aux muscles. Malheureusement ses réserves sont limitées. En moyenne, nous avons 500 g de glycogène (foie et muscles compris). Elles peuvent néanmoins être augmentées par un entraînement régulier et une alimentation hyperglucidique.

Comment augmenter les stocks de glycogène en vue d'une compétition?

Les stocks de glycogène permettent généralement d'assurer la pratique d'une activité sportive d'intensité moyenne dans de bonnes conditions durant 1h-1h30. Ensuite, les réserves s'épuisent et le sportif ressent de la fatigue (mur du marathon par ex) voire peut faire une hypoglycémie.

Il est possible d'augmenter un peu les réserves de glycogène par l'entraînement. Un sportif régulier aura naturellement un stock de glycogène plus élevé qu'un sédentaire.

De même, une alimentation hyperglucidique les jours précédents permet de gonfler les cellules en glycogène. Il est conseillé de manger plus d'aliments riches en glucides lents pendant les 3 jours avant la compétition. Cependant, des chercheurs ont récemment montré qu'une alimentation hyperglucidique la veillesuffisait pour augmenter les réserves de glycogène.

Cette alimentation spécifique peut s'accompagner d'une petite prise de poids car la formation d'1 g de glycogène nécessite l'utilisation de 3 g d'eau.

Triglycérides : Définition des triglycérides, Qu'est-ce que les triglycérides ?

Les triglycérides (TG), tout comme le cholestérol, appartiennent à la classe des graisses dans le sang ( lipides du plasma ). Dans la mesure où les graisses ne se dissolvent pas facilement dans les fluides aqueux, elles ont tendance à s'unir aux protéines présentes dans le sang. Cela a pour résultat la formation de ce qu'on appelle les "lipo-protéines", qui ne transportent pas seulement les triglycérides dans notre courant sanguin, mais aussi les autres graisses, y compris les cholestérols.

Les triglycérides sont des graisses neutres et une source importante d'énergie pour le corps. Ils sont faits de molécules de glycérol et d'acides gras. Les triglycérides de notre sang sont soit synthétisés à partir de nos aliments, soit produits par notre foie, car que notre corps a un besoin continu d'énergie et les graisses alimentaires ne sont pas toujours disponibles. La plupart de ces graisses alimentaires, ainsi que celles stockées dans nos tissus adipeux ("réserves d'énergie") existent sous la forme de triglycérides.

Les Triglycérides se décomposent en acides gras libres, ce qui va soit produire une source d'énergie instantanée pour le corps, soit être recyclé en triglycérides et être stocké dans le tissu adipeux.

 Adénosine triphosphate

L’adénosine triphosphate (ATP) est la molécule qui, dans la biochimie de tous les organismes vivants connus, fournit par hydrolyse l'énergie nécessaire aux réactions chimiques du métabolisme. C'est le précurseur d'un certain nombre de cofacteurs enzymatiques essentiels, comme le NAD+ ou le coenzyme A, et c'est un coenzyme de transfert de groupements phosphate qui est associé de manière non covalente aux enzymes de la classe des kinases (on parle de cosubstrat).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×